L’hypnose pour maigrir, arrêter le tabac ou gérer son stress

Vous souhaitez en savoir plus sur les indications de l’hypnose à Paris 16 et notamment sur l’hypnose pour maigrir ou pour arrêter le tabac ? Médecin praticien en hypnose médicale, je vous livre ci-dessous les différentes utilisations qu’il peut être fait de l’hypnose. Pour toutes demandes de renseignements complémentaires, contactez mon cabinet d’hypnothérapie !

L'hypnose pour accompagner le sevrage tabagique

COESTER DENYS - PARIS 16eme PassyLe tabac entraîne deux dépendances : une dépendance physique par rapport à la nicotine qui est une substance aux propriétés addictives et une dépendance psychologique par les associations créées (ex. lever = cigarette, café = cigarette, alcool = cigarette…) et les illusions de bienfaits (cigarette « sociale », cigarette qui déstresse, cigarette qui aide à se concentrer…). Le concept HYP-NO-SMOKING qui utilise l'hypnose pour arrêter de fumer, aide à « déprogrammer » une habitude néfaste pour la substituer par une habitude saine.

Autres addictions : selon le même principe que pour le tabac, l’hypnose a une action sur les autres dépendances (alcool, travail, jeux…).

Aide à l'amincissement par hypnose


Un outil à la mode : L'anneau gastrique virtuel !

Outre une bonne alimentation, la gestion du poids est également soumise à des facteurs psychologiques et comportementaux. Le concept HYPNOSLIM qui utilise l'hypnose pour maigrir associe une gestion des compulsions alimentaires et une sensation de satiété permettant de diminuer les quantités alimentaires (comme agirait un anneau gastrique virtuel).

L'hypnose pour lutter contre le stress et accompagner le quotidien

COESTER DENYS - PARIS 16eme PassyCarrière professionnelle, vie de famille, chaque jour nous sommes soumis à un stress que nous ne gérons pas tous de la même manière. L'hypnose et l'apprentissage de l'auto hypnose peuvent être des aides efficaces.

Coaching : l’hypnose peut aussi avoir une action sous la forme dite d’HYPNOCOACHING, d’accompagnement dans la performance, la confiance en soi, la prise de parole, la préparation du sportif, la gestion du stress (programme HYP-NO-STRESS).

 

L'hypnose comme accompagnement de traitement médical

COESTER DENYS - PARIS 16eme PassySexologie : perte du désir, troubles érectiles, éjaculation précoce, etc.

Anesthésie et douleur aiguë : les états de transe ont très tôt été utilisés pour accompagner les actes douloureux avant la découverte de l’anesthésie chimique. L’histoire rapporte des cas d’amputation sous hypnose sur les champs de bataille. Au 19ème siècle, un médecin écossais James Esdaille qui travaillait aux Indes publie le premier traité important sur l’utilisation du mesmérisme (nom donné à l’hypnose de Mesmer). On parle actuellement d’état Esdaille qui est considéré comme le stade le plus « profond » de l’hypnose. Ses découvertes ayant été publiées à la même époque que la découverte du chloroforme et de l’éther pour l’anesthésie, elles sont plus ou moins tombées dans l’oubli sauf dans le courant Elmanien de l’hypnose où l’« Esdaille state » est démontrée. L’utilisation moderne de l’hypnose en anesthésie date des années 90. Le Pr Faymonville (du CHU de Liège) développe le concept d’hypnosédation qui associe de l’anesthésie locale, des doses extrêmement minimes d’anesthésiques intraveineux et de l’hypnose guidée par un anesthésiste spécialement formé.

Préparation à un acte douloureux : en dentisterie par exemple.

Préparation à l’accouchement : utilisée en Russie fin du 19e siècle et standardisée par Platonov dans les années cinquante, l'hypnose en obstétrique est de plus en plus utilisée dans pour la préparation à l'accouchement et pour aider à diminuer les maux de la grossesse (nausées, dorsalgies , troubles du sommeil...).

Soulagement de la douleur chronique et de l’anxiété associée : migraine, fibromyalgie ...

Troubles psychosomatiques : acouphènes, maladies de peau, colopathie fonctionnelle, spasmophilie, phobies, anxiété chronique.

Il existe d’autres utilisations de l’hypnose qui font l’objet d’études ou qui dépendent des convictions de chacun. Quoi qu’il en soit, ces utilisations ne doivent en aucun cas se substituer à un traitement médical ni être prises pour une vérité absolue.

Hypnose "cellulaire" : théorie selon laquelle, par son action sur le cerveau et donc par ce biais d’hormones et de cascades cellulaires, il serait possible d’agir sur l’immunité, voire l’ADN cellulaire. Ce domaine a été étudié entre autres par Ernest Rossi, un des principaux élèves de Milton Erickson sous le terme de psychobiologie.

Régression dans les vies antérieures : théorie selon laquelle l’état d’hypnose permettrait d’explorer des souvenirs enfouis dans l’inconscient et provenant de vies passées. Cette théorie est corroborée par des témoignages de personnes ayant des connaissances auxquelles elles n’ont pas pu avoir accès et expliquerait les sensations de « déjà vu ».

Découvrez également plus d’informations sur l’EFT  à Paris 16 ainsi que sur la cohérence cardiaque et le Psych-K!

Top